3 conseils d’un naturopathe pour des intestins en santé

30 Mars 2020

La digestion correspond à l’ensemble de ce phénomène qui conduit les aliments à être transformés en nutriments et à les absorber. Comme je le mentionne dans mon ouvrage « Naturopathie, le guide saison par saison » aux éditions Flammation, si l’une des étapes de cette chaîne de transformation ne fonctionne pas correctement, l’impact sur la santé peut-être très implorant. Découvrez mes 4 conseils pour avoir des intestins en bonne santé.

Le microbiote, des bactéries qui nous veulent du bien

Le microbiote intestinal est composé de 100 000 milliards de bactéries (Bacteroidetes et Firmicutes) et de virus (bactériophages). Son rôle est très important pour le maintien de la santé. En effet, on lui attribue des actions concernant la digestion, mais aussi l’immunité, le système hormonal, nerveux, etc.

La composition de ce microbiote est principalement régulée par l’alimentation. C’est pourquoi il est important d’avoir une alimentation adaptée au bien-être de ce dernier. Si nos bactéries se portent bien, nous aussi ! C’est d’ailleurs l’objectif principal du programme de rééquilibrage alimentaire Nyam.fr

Les 4 conseils naturos de Loïc

Des prébiotiques, tu consommeras

Les prébiotiques sont des glucides non digestibles qui servent d’aliments aux probiotiques. Ils sont à l’origine de modifications du microbiote ce qui pourrait influencer l’humeur, les émotions et les capacités cognitives. À chaque repas, consommez-en au moins une source (Artichauts, asperges, bananes, ail, poireaux, oignons…)

L’inflammation, tu réduiras

Une inflammation des intestins peut survenir dans de nombreux cas. Elle peut être aiguë ou chronique. Dans tous les cas, elle aura un impact sur son bon fonctionnement. La vitalité du microbiote et la santé en général. Pour cela, consommez quotidiennement plusieurs sources d’Omega-3.

Des aliments probactériophages, tu mangeras

Nous l’avons vu, certains virus contrôlent l’équilibre des bactéries intestinales. Certains aliments peuvent stimuler leur action. En voici quelques-uns :

  • Pour contrôler Bacteroides thetaiotaomicron : la stévia, le clou de girofle, la propolis, la busserole ;
  • Pour contrôler Enterococcus faecalis : la busserole, la propolis ;
  • Pour contrôler Staphylococcus aureus : la stévia, le fernet.

Si vous ne savez pas par où commencer, le programme de rééquilibrage alimentaire et là pour vous accompagner sur le chemin du bien-être et améliorer la santé de vos intestins.

A propos de l'auteur

Nyam SAV

Nyam SAV


Ces articles peuvent vous intéresser

Que faire quand on est allergique ou intolérant à un aliment ?

La tendance se confirme d’année en année : l’intolérance alimentaire touche de plus en plus de personnes avec à la clé des réactions comme l&...

Lire la suite

Reconnaître les aliments riches en lectines

On parle de plus en plus des lectines et de leurs impacts sur la santé. Que sont les lectines ? Comment les reconnaître ? Et surtout… ...

Lire la suite

Les effets du jeûne intermittent sur le microbiote intestinal

Notre santé est directement impactée par notre façon de nous nourrir. Que ce soit sur la variété des aliments, leur teneur en graisse ou en vitamine ou la fré...

Lire la suite

5 étapes pour réussir son rééquilibrage alimentaire

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles on souhaite faire un rééquilibrage alimentaire : cela peut être pour mincir, avoir une alimentation plus saine ou tout......

Lire la suite

Effets des aliments ultra-transformés sur la santé

Dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire, certains aliments sont à proscrire pour éviter de déséquilibrer l’apport en nutriments nécess...

Lire la suite

Avoir une alimentation moins sucrée après les fêtes

Après une période d’excès ou tout au long de l’année, contrôler sa consommation de sucre peut considérablement améliorer votre santé....

Lire la suite

Nyam est remboursé par les mutuelles !

Nyam annonce le lancement de ses deux nouvelles formules remboursées par les mutuelles - une première en France......

Lire la suite

Manger pour booster sa fertilité

Des études montrent que la fertilité est largement en baisse chez les hommes avec une baisse de la concentration en spermatozoïdes. Des études montrent également que.....

Lire la suite

En finir avec le syndrome du côlon irritable

Le SCI, plus connu sous le nom de « syndrome du côlon irritable » touche jusqu’à 25 % de la population. Ce chiffre ne cesse d’augmenter. Et si l...

Lire la suite

L'importance du microbiote buccal

On a tendance à l’oublier, mais la bouche joue un rôle primordial dans la bonne santé de l’organisme. Si un rééquilibrage alimentaire peut......

Lire la suite